Voir ce message dans votre navigateur

 button-donatetoday-sml_FR.jpg

December_2018_eNews_Header_EN.jpg

Le sanctuaire d’orangs-outans de l’ile de Badak Kecil vient d’ouvrir

,

En 2017, avec la fondation Borneo Orangutan Survival (BOSF), nous avons acquis une ile pour y abriter les orangs-outans qui ne peuvent plus vivre à l’état sauvage. Grâce à votre appui, nous avons pu aider la BOSF à assumer les frais d’acquisition et d’exploitation d’un sanctuaire à l’ile de Badak Kecil, et assurer aux orangs-outans les meilleurs soins et conditions de vie à long terme.

Aujourd’hui, après des mois de préparatifs, j’ai le bonheur de vous informer que le sanctuaire est entré en fonction. Deux orangs-outans sauvées, Mama Lasa et Manis, viennent d’être transférées à l’ile pour y vivre en liberté. Cliquez ici pour voir la vidéo sur leur arrivée au sanctuaire.

Quand nous avons rencontré Mama Lasa, elle avait passé des années dans un zoo d’Indonésie et avait totalement perdu son comportement d’orang-outan. D’après la BOSF, elle aurait été enlevée de la forêt en très jeune âge pour passer une grande partie de sa vie dans un monde de béton et de barreaux métal. Elle fut finalement remise à la BOSF avec son fils Lasa. La BOSF a tenté de préparer la mère et son bébé à leur remise dans la nature : si le fils a pu s’épanouir et s’y adapter, Mama Lasa n’a jamais pu apprendre à trouver elle-même sa nourriture.

Même si Mama Lasa est une bonne mère pour son fils, elle ne sait pas comment prendre soin d’elle-même et ne pourrait survivre seule à l’état sauvage. Badak Kecil lui redonne la liberté qu’elle mérite après des années de captivité et de souffrance, et lui permet de devenir l’orang-outan qu’elle aurait toujours dû être.

En même temps que Mama Lasa et son bébé, la BOSF a relâché sur l’ile une autre orang-outan : Manis. Quand Manis est arrivée à la BOSF, elle était obèse et avait subi de la violence physique et psychologique. Elle avait un comportement agressif en raison de ses traumatismes et n’a pu être réhabilitée pour être relâchée dans la nature. Nous espérons que sa nouvelle vie sur l’ile lui fournira l’espace, la liberté et l’environnement naturel dont elle a besoin pour redevenir une orang-outan active et heureuse.

C’est grâce à vous si Mama Lasa, Manis, et bientôt de nombreux autres, sont enfin libres de vivre leur vie d’orangs-outans. Merci! Cliquez ici pour voir la vidéo du voyage et de la libération de Mama Lasa et de Manis au sanctuaire d’orangs-outans à l’ile Badak Kecil.

Partagez cette touchante vidéo :

Sur Facebook :

Facebook Icon.png

Sur Twitter :

Twitter Icon.png

Par courriel :

G029_Orange.png

Cordialement,

Josey Kitson
Josey Signature 2017
Josey Kitson
Directrice générale
Protection mondiale des animaux

Suivez-nous    

Logo_FR

Ce message provient de: 

World Animal Protection | Protection mondiale des animaux
960-90 Eglinton Ave. East, Toronto, Ontario, Canada M4P 2Y3

Appelez-nous1-800-363-9772
Écrivez-nous: info@worldanimalprotection.ca

 


Unsubscribe from receiving email, or change your email preferences.

powered by Blackbaud
nonprofit software